Nucléaire en région Centre-Val-de-Loire : le piège se referme ?
Partager

EDF prépare le pire, nos territoires doivent choisir leur avenir

Depuis des mois, EDF achète des
terrains autour de ses centrales nucléaires. Si EDF se montre très
floue sur la cause de ces achats, c’est bien pour persévérer dans
l’industrie nucléaire sans fin: faire des piscines à déchets,
bien sûr implanter des EPR et peut être un mélange. Dans notre
région, les quatre centrales de St Laurent, de Chinon, de Belleville
et de Dampierre sont concernées. Le piège se referme sur les
territoires sur lesquels se trouvent des centrales : EDF leur
imposerait du nucléaire pour des décennies, voire de siècles. Les
EPR représentent une technologie du passé dont le coût exorbitant
et les célèbres retards en font un des projets industriels les plus
catastrophiques de l’histoire de l’énergie. 

En totale contradiction avec les
promesses de campagne de Macron, le gouvernement, dans le cadre de la
PPE veut engager notre pays et nos territoires dans une nouvelle
folie atomique.

Plusieurs scénarios  de
transition énergétique ont démontré largement  la bénéfique
faisabilité  de la sortie du nucléaire ! La Région
Centre a fait établir  un scénario 100% énergies
renouvelables en 2050. La sortie du nucléaire en France est beaucoup
moins chère pour les consommateurs et beaucoup plus sure pour les
habitants. 

Nous n’acceptons pas la stérilisation
des terres des terres agricoles. Nous appelons tous et toutes à
réagir face à ces achats, à soutenir les actions et
manifestations, les associations, les agriculteurs, et les acteurs
locaux qui agissent pour contrer la fuite en avant d’EDF.

Eelv centre val de loire